Vos questions sont entre de bonnes mains

Phytothérapie et eczéma

Partager
Envoyer par email

L'intérêt des plantes contre l'eczéma.

Bol de plantes

La phytothérapie est une alliée précieuse pour traiter naturellement l'eczéma, au même titre que l'homéopathie, la naturopathie, les huiles essentielles, l'acupuncture ou encore le décodage biologique de maladies.

Il existe des plantes qui ont une action générale et d'autres intéressantes pour traiter l'eczéma en particulier.

Bien entendu, il est primordial de s'assurer qu'aucun eczéma de contact n'est provoqué par l'une ou l'autre des plantes utilisées afin que le remède ne soit pas pire que le mal.

Phytothérapie et eczéma : les plantes d'action générale

Il existe de nombreuses plantes dont les vertus peuvent être intéressantes dans le cadre de l'eczéma.

Ce sera notamment le cas avec :

  • l'argousier pour ses propriétés anti-inflammatoires et cicatrisantes (ses baies et son huile permettent de traiter les dartres et l'eczéma séborrhéique) ;
  • le curcuma, lui aussi anti-inflammatoire, est à utiliser sous forme liquide à raison de 3 ml/jour (dans l'alimentation il faut le mélanger à l'huile de cuisson) ;
  • le plantain, à utiliser en massage ou en compresses en appliquant des feuilles fraîches directement sur les lésions (avant de rincer plusieurs heures après à l'eau claire) ;
  • la réglisse, en compresses de décoction ;
  • la douce-amère, pour ses vertus apaisantes et sudorifiques (élimination des toxines).

Par ailleurs, le gel d'Aloe vera a fait ses preuves pour ses propriétés émollientes (assouplissantes) et apaisantes (contre les rougeurs et les démangeaisons).

Appliqué deux fois par jour sur les zones lésées, il se montre très efficace, contre l'eczéma séborrhéique notamment.

Les plantes spécifiques à l'eczéma

L'onagre est très intéressante à utiliser sous forme de crème ou de pommade. Il en va de même de l'huile de Nigelle, aux grandes vertus.

Citons également :

  • l'huile d'argan ;
  • l'huile de bourrache.

Ces huiles peuvent également être prises sous forme de gélules pour réduire la gravité des poussées d'eczéma.

Toutefois leurs propriétés hydratantes se montrent particulièrement efficaces en application directe au niveau de la peau, car elles vont atténuer le prurit et la rougeur des lésions.

Par ailleurs, on peut utiliser des crèmes de plantes telles que :

  • l'hamamélis, aux vertus anti-inflammatoires, est tout particulièrement recommandée dans la dermatite atopique ;
  • l'écorce de chêne, pour ses propriétés astringentes ;
  • la myrrhe aux propriétés astringentes, antiseptiques et cicatrisantes ;
  • la camomille pour ses vertus anti-inflammatoires, cicatrisantes et antiseptiques (désinfectantes) ;
  • le Calendula (souci) en teinture-mère 4 %, tous les matins, excellent cicatrisant naturel également indiqué contre la dermatite atopique ;
  • le millepertuis (Hypericum perforatum) en teinture-mère 4 %, chaque soir (mais pas plus de 10 jours et pas en cas d'exposition au soleil).

Pour les enfants on préférera en application locale une à deux fois par jour :

  • l'hamamélis encore, mais en extrait fluide 15 % ;
  • la bourrache en extrait fluide 20 % ;
  • même chose pour la bardane ;
  • l'huile végétale d'amandes douces.

Contre l'eczéma sec on peut faire macérer dans un litre d'huile d'olive et pendant trois jours une poignée de fleurs de lavande au soleil. Au bout des trois jours, filtrer au chinois et répéter l'opération avec de nouvelles fleurs.

Une fois l'huile suffisamment parfumée, enduire les parties de peau lésées.

Tisanes de plantes en compresses

La camomille peut également s'employer sous forme de tisane en utilisant une cinquantaine de grammes de fleurs plongées dans de l'eau bouillante puis appliquées en compresse une fois l'eau refroidie. Cette méthode convient surtout aux eczémas secs.

Les compresses de jus de vinaigre de cidre (bio) sont idéales pour les plaies étendues, l'idéal étant de les renouveler toutes les deux heures.

Autre possibilité encore, poser des compresses humidifiées à l'eau de mer.

Avoine et feuilles de noyer

Enfin, il est possible d'utiliser de l'avoine sous différentes formes pour calmer les inflammations, le prurit et les suintements.

Pour cela, plonger des flocons d'avoine (300 grammes) dans une pochette en tissu (voire une chaussette) dans un litre d'eau. Porter à ébullition et laisser bouillir quelques minutes.

Retirer l'avoine et presser pour récupérer le jus de la chaussette à mélanger à l'eau du bain. L'humidité restante du linge peut servir à masser avec douceur les zones eczémateuses.

La décoction de feuilles de noyer s'emploie de la même façon.

Cataplasmes

Il est possible de réaliser des cataplasmes à base :

  • d'orties (une poignée) ayant macérées 3 semaines dans de l'alcool à 90° ;
  • de farine de maïs ;
  • de feuilles de myrtilles fraîches ;
  • de pulpe de carottes crues.

Phytothérapie par voie interne

Les plantes peuvent également avoir une action par voie interne en procédant à quelques préparations.

  • Mélanger de la teinture-mère de bardane (Arctium Lappa), de pensée sauvage (Viola Tricolor) et de souci officinal (Calendula officinalis). Verser une cinquantaine de gouttes dans un grand verre d'eau avant de boire le tout. Répéter l'opération deux fois par jour pendant toute la durée de l'eczéma.
  • Les teintures mères d'ortie (Urtica Urens) et de pervenche (Vinca Minor) sont idéales pour les eczémas très prurigineux, présentant des squames et suintants.
  • La teinture-mère de Tilia tomentosa (tilleul argenté), prise à raison de 40 gouttes dans de l'eau, deux fois par jour, va avoir une action intéressante contre les démangeaisons.
  • L'oaky (laboratoires Han Asiabiotech) en mélangeant une dose dans un grand verre d'eau à consommer deux fois par jour.
  • En cas d'eczéma sec, prendre 40 gouttes de teinture-mère de cèdre du Liban deux fois par jour dans un peu d'eau.
  • En cas d'eczéma variqueux, prendre des gélules de vigne rouge, qui favorisent le retour veineux des membres inférieurs.
  • Pour les enfants (de plus de trois ans) prendre, deux fois par jour et 5 jours par semaine, à raison d'une goutte par kilo :
    • Ribes nigrum (cassis) MG (macérat glycériné) 1DH,
    • Cedrus libani (cèdre du Liban) MG 1DH,
    • et Betula pubescens (bouleau jeunes pousses) MG 1DH.

Ces trois plantes (ici conseillées en gemmothérapie, c'est-à-dire en bourgeons) ont une fonction de drainage :

  • au niveau de la peau (pour les deux premières)
  • général (pour la troisième).

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
pierre-alain mayeux

medecine esthetique paris 8 dr mayeux | medecin esthetique et laser

Expert

marie-dominique santoni

naturopathe et massages de relaxation

Expert

maurice gaillard

psychologue et aide aux victimes | psy_vincennes

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).
Ces médicaments sont des exemples du dictionnaire, sans rapport avec l'objet de cette page. Avant toute médication, consultez impérativement votre médecin ou votre pharmacien. Tous les médicaments

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.